Quels facteurs permettent aux salariés de tenir dans leur travail jusqu’à la retraite ?

La DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques, une direction du ministère du Travail) a publié une étude, s’appuyant sur les chiffres du Conseil d’orientation des retraites.

Insoutenabilité du travail des salariés en 2019

Les réponses à la question : « Vous sentez-vous capable de faire le même travail jusqu’à la retraite ? » sont issues des enquêtes Conditions de travail – Risque psychosociaux 2013, 2016, 2019.

37 % des salariés interrogés déclarent que « non » en 2019, 39 % des ouvriers, 59 % des moins de 30 ans, 41 % des femmes.

39 % des salariés moyennement exposés aux risques physiques, 47 % des salariés fortement exposés et 61 % des salariés très fortement exposés déclarent ne pas être capables de faire le même travail jusqu’à la retraite.

L’insoutenabilité tend à perdurer dans le temps

Trois ans plus tard, 60 % des salariés ayant un travail insoutenable sont toujours dans cette situation, six ans plus tard, 52 % le sont encore.

Quels facteurs augmentent ou non la probabilité de sortie de l’insoutenabilité ?

L’amélioration de l’organisation du travail augmente d’environ 10 points la sortie de l’insoutenabilité ; elle permet plus d’autonomie, moins d’intensité, plus de soutien social.

La dégradation de l’environnement de travail diminue de 12 points la sortie de l’insoutenabilité ; l’information des salariés, la participation des salariés limitent cette dégradation, comme les dispositifs de prévention (documentation, information et formation aux risques, consultation dela médecine du travail) ou la mobilité professionnelle.

Des conditions dégradées de départs en retraite

Parmi les retraités en emploi trois ans auparavant, et dont le travail était insoutenable :

  • 48 % partent à la retraite parce que leur état de santé rendait leur travail difficile (contre 15 % pour ceux dont le travail était soutenable) ;
  • 40 % partent à la retraite parce qu’ils étaient insatisfaits de leur conditions de travail (contre 18 %) ;
  • 19 % partent avant l’âge légal de départ (contre 12 %) ;
  • 62 % citent la santé et 45 % les conditions de travail comme facteurs importants de départ (contre 45 % et 39 %) ;
  • 30 % partent avant d’avoir obtenu les conditions d’une retraite à taux plein (contre 16 %) ;
  • 49 % citent la santé et 56 % les conditions de travail comme facteurs importants de départ (contre 33 % et 48 %).

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger le document de la DARES.

« 

usrcgt94