La mise à mal de la psychiatrie en Val-de-Marne s’accélère !

Communiqué santé

Les syndicats de la Santé et de l’Action Sociale du Val-de-Marne appellent l’ensemble des syndicats et des usager-ères à participer à la réunion publique qui se tiendra aux Hôpitaux de Saint-Maurice le

Vendredi 12 Mai 2023, de 15h à 17h
12/14 rue du Val d’Osne, 94410 Saint-Maurice
Salle K4 porte 64 site Esquirol.

Cette première initiative a pour objectif d’informer le plus largement possible les agent-es et professionnels-elles ainsi que la population et l’ensemble de la classe politique du Val-de-Marne.

Cela fait de nombreux mois que les Syndicats CGT des Hôpitaux de Saint-Maurice (HSM) et du Centre Hospitalier des Murets (CHM) sont en lutte pour défendre l’offre de soins, les lits, les effectifs dans le secteur de la Psychiatrie.

Aujourd’hui la coupe est pleine ! La direction générale de la future entité dite « GHT 94 Nord » a décidé, soutenue par l’ARS Île-de-France, de réorganiser les deux hôpitaux par un grand projet financier et de reconstruction. CECI DIT A QUEL PRIX !

Dans le cadre de ce projet la Direction, l’ARS et le Maire de Saint-Maurice envisagent de louer en bail emphytéotique, à très faible prix (0,86 € le m2) des bâtiments classés au patrimoine national à des promoteurs immobiliers pour qu’ils puissent y développer des activités lucratives non dédiées aux soins et à la prise en charge. Un comble quand nous constatons quotidiennement le manque de lits, le manque de moyens humains, pour des populations extrêmement précaires et fragilisées. C’est la mise à mal de l’ensemble d’une filière de soins, une attaque en règle de l’hôpital public.

Pour reloger les services de soins, il est prévu de construire un bâtiment sur un Espace Boisé Classé du parc de l’Hôpital et d’arracher a minima 43 arbres sains. Ce nouveau bâtiment, plus petit que les services actuels, accueillera en plus un secteur du CHM soit 110 lits au total. Ce qui induira une concentration des soins et une perte importante d’espaces extérieurs disponibles pour la prise ne charge de patient-es ayant besoin d’espaces de déambulation et de verdure dans leur accompagnement quotidien. Les espaces verts sont en effet nécessaires au bien-être dans le cadre d’espace de respiration pour un soin qui se veut de proximité et pluridisciplinaire.

L’ensemble du projet financé par l’État aura besoin d’un emprunt colossal, ce qui générera un endettement massif de l’Hôpital Public et aura des répercussions sur l’emploi. Selon les documents de l’administration, ce sont 22 Emplois équivalents temps plein (ETP) par an sur 12 ans, soit 240 postes qui sont menacés sans compter les 15 lits supplémentaires qui vont être fermés.

Aujourd’hui le Val-de-Marne n’a pas besoin de fermetures de lits supplémentaires, l’hôpital public n’a pas besoin d’emploi en moins. La CGT Santé et Action Sociale du 94 exige que ce projet soit revu avec l’ensemble des acteurs, permettant ainsi l’amélioration de l’offre de soins.

L’Hôpital public, la santé publique sont des investissements, pas des marchandises qui doivent répondre à des offres de marché !

Le 09/05/2023

usrcgt94