Lettre de démission de Craig Mokhiber du Haut-Commissariat aux droits humains

Le 28 octobre 2023

Vous trouverez ci-dessous le début de la lettre que Craig Mokhiber, directeur du bureau de New York du Haut Commissariat aux droits humains a adressée au Haut Commissaire.

Monsieur le Haut Commissaire,

Ceci est ma dernière communication officielle en tant que directeur du bureau de New York du Haut Commissaire aux droits de l’homme. Je vous écris à un moment de grande angoisse pour le monde, y compris pour beaucoup de nos collègues. Une fois de plus, nous assistons à un génocide qui se déroule sous nos yeux, et l’Organisation que nous servons semble impuissante à l’arrêter. En tant que personne ayant enquêté sur les droits de l’homme en Palestine depuis les années 1980, ayant vécu à Gaza en tant que conseiller des Nations unies pour les droits de l’homme dans les années 1990, et ayant effectué plusieurs missions de défense des droits de l’homme dans le pays avant et depuis, cette situation m’est profondément personnelle. J’ai également travaillé dans ces salles lors des génocides contre les Tutsis, les musulmans bosniaques, les Yazidis et les Rohingyas. Dans chaque cas, lorsque la poussière est retombée sur les horreurs perpétrées contre des populations civiles sans défense, il est devenu douloureusement clair que nous avions manqué à notre devoir de répondre aux impératifs de prévention des atrocités de masse, de protection des personnes vulnérables et d’obligation de rendre des comptes aux auteurs de ces actes. Il en a été de même avec les vagues successives de meurtres et de persécutions à l’encontre des Palestiniens tout au long de l’existence des Nations unies.

Lire la suite de la lettre sur le site de Mediapart.

Lise