Le 8 mars, on arrête tout !

(Mise à jour le 9 mars 2024 à 10:50)

Manifestation à Paris – Place Gambetta à 14 h

tract 8 mars70 % des tâches domestiques et familiales sont assumées par les femmes, 30 % d’entre elles sont enfermées dans des emplois à temps partiel. Ces deux chiffres soulignent le fait que le temps des femmes est très différent du temps des hommes. C’est le premier facteur explicatif des inégalités professionnelles. Les femmes ne doivent plus être contraintes de sacrifier leur travail ou d’enchaîner les doubles journées ! Le manque de temps, la précarité, l’absence de réel service public du soin et du lien tout au long de la vie impactent la vie professionnelle et privent les femmes d’un réel choix de carrière ou de temps de travail. (Cliquez sur l’image pour tél&écharger le tract.)

Avoir du temps pour nous est un réel enjeu pour une réelle égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Réduire le temps de travail, c’est permettre aux femmes comme aux hommes d’avoir du temps libéré pour leur parentalité, pour aider leurs proches, pour leurs loisirs et leurs engagements citoyens (sociaux et sociétaux). C’est aussi un moyen pour réduire le nombre de temps partiel et créer des emplois.

Développer des congés maternité, paternité, accueil d’un enfant, congés parentaux, et d’aidant-es, c’est donner le choix de pouvoir s’occuper de ses proches durant sa carrière.

Garantir un service public de qualité tout au long de la vie permettrait de rapprocher le temps des femmes de celui des hommes. C’est donner un réel choix de carrière et de temps de travail aux femmes.

tract 8 mars

La CGT revendique :
  • la baisse de la durée de travail à 32 heures et le droit à la retraite à 60 ans pour tou-tes ;
  • l’allongement du congé maternité à six mois et du congé paternité et d’accueil de l’enfant à quatre mois pour l’autre parent, quel que soit son genre ;
  • une meilleure rémunération et partage plus équilibré du congé parental ;
  • la création de congés « enfants malades » pour l’ensemble des salarié es sans conséquence salariale ;
  • la création d’un authentique service public tout au long de la vie qui engloberait les divers modèles existants,
    à la fois individuels et collectifs ;
  • un service public de l’aide à l’autonomie et de prise en charge de la petite enfance accessible financièrement à
    toutes et tous et renforcé sur tout le territoire pour lutter contre les inégalités territoriales et sociales. (Cliquez sur l’image pour tél&écharger le tract.)

Le 8 mars, on arrête tout, toutes et tous pour gagner l’égalité au travail et dans la vie.
Toutes et tous en grève et en manifestation !

Manifestation à Paris – Place Gambetta à 14 h

 

usrcgt94