STOP AUX MASSACRES !
CESSEZ-LE-FEU À GAZA

Après les mobilisations en France du 22 octobre, du 4 novembre, du 18 novembre et du 2 décembre, la CGT appelle les travailleuses et les travailleurs et plus globalement la population à maintenir la pression sur le gouvernement en se rassemblant et en manifestant massivement les 13 et 14 janvier prochains.

Paix à Gaza

UNE INACCEPTABLE PUNITION COLLECTIVE

Depuis un mois, les habitant·es de Gaza sont sous le feu des bombardements de l’armée israélienne. Plus de 22 000 personnes sont déjà mortes, et plus de la moitié d’entre elles sont des femmes et des enfants. Ces massacres de la population palestinienne ne font que s’accentuer chaque jour. La violence et les actes de terreur perpétrés par le Hamas le 7 octobre contre des civil·es Israélien·nes ne justifient en rien la punition collective actuellement à l’œuvre contre le peuple palestinien tout entier. Les crimes de guerre et crimes contre l’humanité se multiplient dans ce qui s’apparente de plus en plus à un génocide.

UNE SITUATION HUMANITAIRE CATASTROPHIQUE

Les hôpitaux sont bombardés, ceux qui ne sont pas encore détruits sont exsangues et pris d’assaut par les blessé·es. Les soins sont quasiment impossibles, les blessures de guerre très graves et les amputations sont réalisées sans anesthésie. Près de 1,9 million de personnes ont été obligées de quitter leur logement dans l’urgence et la peur. Mais le sud de Gaza, où se réfugie une partie des habitant·es du nord, est aussi bombardé, alors que la densité de population y a dépassé les 10 000 habitant·es par kilomètre carré.

LE DROIT INTERNATIONAL DOIT ÊTRE IMPOSÉ

Le gouvernement israélien bafoue à nouveau le droit international après l’avoir fait depuis des décennies avec l’occupation des territoires palestiniens par les colons israéliens. Ce gouvernement dominé par l’extrême droite mène ouvertement une politique d’apartheid et poursuit inexorablement la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, au mépris de toutes les décisions internationales, fermant chaque jour davantage la porte à tout processus de paix, alors que Benyamin Netanyahou et ses allié·es politiques appellent à raser les villes de Gaza et à déporter massivement sa population.

POUR UNE PAIX JUSTE ET DURABLE !

La communauté internationale, particulièrement mobilisée pour la cause palestinienne, dénonce cette politique mortifère d’Israël et appelle à mettre fin aux massacres. Dans la plupart des capitales dans le monde, des manifestations particulièrement fortes se déroulent toutes les semaines avec des appels à la paix. Non seulement le gouvernement français ne se mobilise pas avec détermination en faveur d’une paix juste et durable, mais il stigmatise en ce moment même les populations d’origine étrangère par l’adoption de la loi sur l’immigration avec le soutien de l’extrême droite. Une journée de mobilisation est organisée le 21 janvier à l’appel de 201 personnalités contre la loi « asile immigration ». Cette loi pénalisera davantage les peuples qui subissent les guerres aux portes d’une Europe et d’une France qui font mine de regarder ailleurs

13 ET 14 JANVIER MANIFESTATIONS ET RASSEMBLEMENTS POUR EXIGER :

  • le cessez-le-feu immédiat et la levée du blocus de Gaza ;
  • l’arrêt des bombardements et des déplacements forcés de la population ;
  • la protection du peuple palestinien à Gaza et en Cisjordanie ;
  • la liberté d’expression et de manifestation, les libertés démocratiques fondamentales ;
  • la libération des otages et des prisonnier·es palestinien·nes détenu·es par milliers sans jugement en Israël ;
  • l’arrêt du commerce avec les colonies illégalement implantées en Palestine occupée ;
  • une paix juste et durable entre Palestinien·nes et Israélien·nes.

Téléchargez le tract de la CGT.

Paix à Gaza

usrcgt94