RSA sous conditions : « Désormais, les classes laborieuses apparaissent profiteuses et paresseuses »

Tribune parue dans Marianne le 3 novembre 2023

Ambiance restauration et ultralibéralisme : un minimum vital contre un peu de travail renvoie à un amendement britannique voté… à l’époque victorienne, fustige l’économiste Frédéric Farah alors que sénateurs et députés se sont mis d’accord sur un conditionnement du RSA à quinze heures d’activité.

L’obligation d’exercer des heures d’activité en échange de l’obtention du revenu de solidarité active (RSA) au risque d’une radiation n’a rien de neuf si l’on veut bien redonner de la profondeur historique à la question. Cette dernière doit nous conduire a plus précisément en 1834 au Royaume-Uni avec l’abolition de la loi sur les pauvres. Il s’agissait d’un système d’assistance à l’œuvre dans les paroisses existant depuis 1795.

Lire la suite de l’article sur le site de Marianne

usrcgt94